Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Projet urbain à haute intensité de main d’œuvre (HIMO)
Le projet urbain HIMO est financé par l’Union Européenne au titre du 10è Fonds Européen de Développement (FED) et vise à soutenir le processus de sortie de crise en Guinée en partenariat avec le gouvernement guinéen. Les actions prévues dans la composante 1 « Entretien routier courant de la voirie urbaine de la ville de Conakry et des villes secondaires » doivent contribuer à apporter une réponse aux besoins urgents d’entretien de certaines infrastructures routières ayant subi une forte dégradation suite aux multiples crises que la Guinée a connue ces dernières années. L’objectif spécifique du projet est d’améliorer les conditions de vie en milieu urbain et d’entretenir la voirie urbaine par la création importante d'emplois à travers des travaux à haute intensité de main d’œuvre. Huit sites de travaux : dont : quatre lots à Conakry (voiries primaires); un à Kindia, un à Mamou, un à Faranah et un à Labé.
Deux Résultats principaux sont attendus :
  • Le premier cible l’entretien courant du réseau urbain : les activités envisagées vont contribuer à renforcer l’emploi d’un fort coefficient de main d’œuvre notamment à Conakry et dans les villes secondaires
  • - le second concerne le renforcement et la viabilité financière des PME et Bureaux de Contrôle (BET) : les activités envisagées vont permettre un accroissement du volume des travaux et la poursuite d’un encadrement technique adéquat.


Contexte

Dans le secteur routier, le gouvernement, avec le soutien du programme d’appui à l’entretien routier financé par le Fonds Européen de développement (FED), travaille, depuis plus de deux ans, à « doter le pays d’un système d’entretien performant, efficace, durable, géré de manière transparente et techniquement valable ». Ce programme a pour but, entre autres, de développer et de former le secteur privé, notamment les petites et moyennes entreprises (PME) et les bureaux d'études techniques (BET) dans le secteur de l'entretien routier.
En ce qui concerne le développement urbain, la Guinée a connu une rapide urbanisation, particulièrement à Conakry, qui concentre actuellement environ la moitié de la population urbaine et des emplois. Cette situation a provoqué une précarisation des services urbains de base et une pression croissante sur les capacités financières et techniques des communes.
Le processus de décentralisation a démarré en 1986 mais il a été entravé par une insuffisance des ressources financières. Depuis 1985, la décentralisation dans le contexte urbain reçoit l'appui de la Banque mondiale (BM) à travers le Programme de développement urbain (PDU). Depuis 2008, lePDU3 met en œuvre un projet urbain à haute intensité de main d'œuvre (HIMO) dans le cadre du programme d'urgence de la BM en réponse à la crise alimentaire.






Telechargement
Site DUE